09 54 34 86 52 contact@cefiob.fr

FORMATION CIF CERTIFIANTE ORIAS

Formation CIF Conseiller Investissements Financiers

Formation CIF certifiante ORIAS Conseiller en Investissements Financiers d’une durée réglementaire de 150 heures Certification ORIAS CIF Capacité professionnelle des Conseillers en Investissements Financiers. Ce stage CIF est proposé sous trois formes d’apprentissage au choix.

Cette certification CIF Conseiller en Investissements Financiers est conforme aux articles L 541-2 du Code Monétaire et Financier et  325-1, 325-16, 325-23 du Règlement Général de l’AMF ainsi qu’à l’instruction AMF N° 2013-07.

Il est important de préciser que lors de son inscription à l’ORIAS et Conformément à l’article 325-2 du Règlement Général AMF, le Conseiller en Investissements Financiers devra produire une attestation d’adhésion à une association professionnelle agréée par l’AMF Autorité des Marchés Financiers, comme l’ANACOFI par exemple.

Objectifs

  • Renforcer la compétence des Intermédiaires
  • Permettre la mise en conformité
  • Mettre à disposition les connaissances Métier
  • Permettre l’accès à la profession
  • Actualisation et mise à jour des connaissances

Méthodologie

  • Tutorat permanent assuré par un professionnel
  • Cas pratiques
  • QCM d’entrainement sur chaque module
  • Supports documentaires téléchargeables
  • Lexiques et glossaires detaillés

Fonctionnement

  • Plateforme E-learning fonctionnant 24/7
  • Votre Tuteur disponible par téléphone
  • Aucun rythme imposé, liberté totale
  • Examen blanc à la demande
  • Réussite garantie 100%

Formation certification CIF Conseiller en Investissements Financiers

Formation certification CIF Conseiller en Investissements Financiers

   2 FORMULES

  • 100% E-learning accompagné avec tuteur
  • 100% Présentiel en salle ou Visio-Skype

Certification CIF: public concerné

Toute personne souhaitant exercer une profession telle que décrite par l’article L. 541-12 du Code monétaire et financier et exerçant à titre habituel une des activités suivantes: le conseil en investissement, le conseil portant sur la fourniture de services d’investissement, le conseil portant sur la réalisation d’opérations sur biens divers, le service de réception et de transmission d’ordres pour le compte de tiers, dans les conditions et limites fixées par le règlement général de l’AMF et les autres activités de conseil en gestion de patrimoine.

Formation Conseiller Investissements Financiers: contenu

  • Connaissances générales sur le conseil en investissements financiers
  • Connaissances générales sur les modes de commercialisation des instruments financiers
  • Règles de bonne conduite des Conseillers en Investissements Financiers
  • Règles d’organisation des Conseillers en Investissements Financiers

Stage Conseiller Investissements Financiers: documents

Documents remis au stagiaire à l’issue du stage

  • Livret de stage CIF Conseiller en Investissements Financiers (Document ORIAS)
  • Attestation de formation CIF

Qualification juridique du conseil en investissements financiers

L’article L. 541-12 du Code monétaire et financier précise la nature des activités des conseillers en investissements financiers. Il s’agit des personnes exerçant à titre de profession habituelle une des activités suivantes :

– le conseil en investissement, le conseil portant sur la fourniture de services d’investissement, le conseil portant sur la réalisation d’opérations sur biens divers, le service de réception et de transmission d’ordres pour le compte de tiers, dans les conditions et limites fixées par le règlement général de l’AMF, ou bien une des autres activités de conseil en gestion de patrimoine.

La caractéristique principale de l’exercice de conseiller en investissements financiers réside dans son caractère habituel et s’inscrit comme une prestation de conseil stricto sensu. En effet, l’activité de conseil consiste à fournir des recommandations personnalisées à un tiers, soit à sa demande, soit à l’initiative de l’entreprise qui fournit le conseil, concernant une ou plusieurs transactions portant sur des instruments financiers.

Au terme du règlement de l’AMF, il peut s’agir soit d’une recommandation personnalisée faite à une personne déterminée, prise en sa qualité d’investisseur ou d’investisseur potentiel, ou d’agent d’un investisseur ou d’un investisseur potentiel, soit d’une recommandation qui se présente comme adaptée à cet investisseur, ou fondée sur l’examen de sa situation propre.

Le caractère habituel de la prestation de conseil ne fait pas référence à son caractère principal ou accessoire, à l’instar des mandataires d’intermédiaires en assurance ou en opération de banque. L’essentiel étant que l’activité est habituelle, la prestation peut être exercée tant à titre principal qu’accessoire.

Contrairement aux définitions des intermédiaires en assurance ou en opérations de banque, l’activité de conseiller en investissements financiers ne retient pas le critère de la rémunération.

L’article L. 541-6 du Code monétaire et financier a prévu notamment que les CIF ne peuvent pas recevoir d’instruments financiers de la part de leurs clients. Ils ne peuvent recevoir de ceux-ci d’autres fonds que ceux destinés à rémunérer son activité. S’agissant de l’activité de réception-transmission d’ordre des CIF, les fonds en cause n’intègrent pas leur livre et respecte donc l’article précité.

Conformément à l’article 325-2 du Règlement Général AMF, un CIF a l’obligation d’adhérer à une seule association professionnelle agréée. La liste des associations professionnelles agréées est consultable sur le site de l’AMF. Conformément à l’article L. 541-4, ces associations professionnelles sont chargées de la défense des droits et intérêts de ses membres.